• añadir a favoritos
    Añadir a marcadores

Trouver et attraper un virus

Consultas: 230 Comentarios: 5 Ranking: 17

Grâce à Internet, il est possible de trouver un nombre quasiment illimité d’informations et en cela, c’est un outil incroyable, mais force est de constater que l'anonymat offert par le web a également donné le champ libre à des criminels de toutes sortes.

Les moteurs de recherche tels que Google donnent accès à 1 milliard de ressources dans le monde entier tous les jours et traitent entre 4 et 6 milliards de requêtes par jour. Mais combien de liens malveillants sont-ils dissimulés derrière les résultats des moteurs de recherche ? En 2015 et 2016, le laboratoire allemand AV-Test a analysé 80 millions de sites web, plus de 315 millions de tweets sur Twitter en 2015 et 200 millions de tweets en 2016. L'image ci-dessous illustre la croissance du nombre de liens malveillants détectés dans différents moteurs de recherche.

#drweb

On peut constater que la taille de la partie malveillante d'Internet augmente d'année en année :

  • 2013 : 40 millions de sites vérifiés, 5060 pages infectées détectées.
  • 2015 : 80 millions de sites vérifiés, 18 280 pages infectées détectées. En deux ans, les chiffres ont doublé !
  • 2016 (jusqu'au mois d'août) : 81 millions de sites vérifiés, 29 632 pages infectées détectées. Cela représente une croissance de 60 % durant la première moitié de l'année par rapport à l’année précédente !

Selon l'analyse, dans plus de 60% des cas, l'attaque a été menée à l'aide d'un téléchargement de fichier, et seulement 40% des attaques ont été associées à l'utilisation de vulnérabilités et à l'injection d’exploits en Java, Flash, et autres composants. Les formats de fichiers malveillants les plus courants sont les suivants :

  • EXE - fichiers exécutables ;
  • ZIP - archives compressées ;
  • ZIP - archives compressées ;
  • SWF - fichiers multimédia Adobe Flash ;
  • MSI - fichiers d'installation de Microsoft Windows Installer
#Internet #seguridad #phishing #Antivirus

Dr.Web recomienda

  1. Le filtrage des téléchargements de fichiers exécutables et l'interdiction de lancer les fichiers exécutables permettent de réduire la vulnérabilité.
  2. Le fait qu’un utilisateur soit piégé ne dépend pas de son secteur d’activité ni de l'importance de ses fonctions :

    Lyudmila Bokova, Présidente de la Commission du Conseil de la Fédération pour le développement de la société informatisée a été piégée par un phisheur âgé de 24 ans.

    Après avoir piraté sa BAL, le criminel envoyait des messages au nom de sa victime à ses amis. Dans ces messages, il y avait une demande d'aide financière pour le "traitement médical" de sa nièce "malade".

    https://life.ru/t/телеком/922624/sienator_liudmila_bokova_otviechaiushchaia_za_it_poimala_khakiera

    C'est pourquoi, nous ne cessons de le répéter : il est tout à fait normal de limiter les droits de l'utilisateur et d'utiliser un antivirus efficace !

  3. Malgré le nombre croissant de news parlant de la poursuite de cyber criminels, la majorité d'entre eux sont en liberté. Et ce ne sont pas uniquement les autorités qui en sont responsables. Combien d'utilisateurs ont-ils porté plainte en cas de piratage ou d'infection ? Qui a fait appel à son député pour proposer un changement approprie pour la loi en vigueur ? Sans action, pas de changement.

Et enfin, un fait peu connu. Vous savez sans doute que les produits Dr.Web destinés à filtrer l'accès à Internet utilisent des listes de ressources considérées comme malveillantes. Mais peu de gens savent qu'ils utilisent également les résultats de l'analyse des moteurs de recherche. Lorsque vous utilisez les moteurs de recherche Google, Yandex, Yahoo!, Bing, Rambler, seuls les sites sécurisés du point de vue des moteurs de recherche et de Dr.Web seront affichés dans les résultats de recherche. Ceci est possible grâce à l'activation de la fonction "Safe Search" dans les moteurs de recherche qui éliminent eux-mêmes le contenu dangereux !

#drweb

Reciba los puntos Dr.Web por valorar la edición (1 voto = 1 punto Dr.Web)

Inicie sesión y obtenga 10 puntos Dr.Web por publicar un enlace a la edición en una red social.

[Twitter]

Por causa de restricciones técnicas de Vkontakye y Facebook, lamentamos no poder ofrecerle los puntos Dr.Web. Pero Vd. puede compartir un enlace a esta edición sin obtener los puntos Dr.Web. Es decir, gratis.

Nos importa su opinión

10 puntos Dr.Web por un comentario el día de emisión de la edición, o 1 punto Dr.Web cualquier otro día. Los comentarios se publican automáticamente y se moderan posteriormente. Normas de comentar noticias Doctor Web.

Para redactar un comentario, debe iniciar sesión para entrar en su cuenta del sitio web Doctor Web. - Si aún no tiene la cuenta, puede crearla.

Comentarios de usuarios